Place au Peuple

mercredi 21 décembre 2016

En cette dernière semaine de l'Avent...

Salut & Fraternité,


          Arrivant  ces temps troublants que sont, tant pour les laïcards-laïcons que pour les cul-bénits benni-oui-oui, les fêtes de Noël, je vous invite mes bien cher(e)s soeurs et frères en humanité, à prendre un peu de distance et pourquoi pas, de hauteur...

          Habitués que nous sommes depuis près de cinq ans aux multiples coups du père François, susceptible en 2017 de changer uniquement de patronyme,  et désormais assurés que la peu angélique Angela veut rempiler pour quatre ans, nous pouvons nous attendre à une nouvelle cure de rigueur et d'austérité. Pas l'austérité et la rigueur protestantes riches de productions intellectuelles de premier plan, mais une rigueur et une austérité appauvrissant irrémédiablement les masses pour remplir toujours plus les poches des plus riches

          Les politiques d'austérité ne sont pas les réponses à la crise car elles en frappent encore plus durement leurs victimes et renforcent le pouvoir des puissances d'argent. Loin d'être la solution, l'austérité est le problème. Ce n'est pas avec de l'austérité qu'on réduit la dette car la dettocratie la favorise et la reproduit à l'infini. Il faut dégager les marchands du temple et mettre les spéculaters en prison, neutraliser les banksters et enfin passer de l'économie barbare à l'économie humaine. Malheur à vous, conducteurs aveugles qui dites : Si quelqu'un jure par le temple, ce n'est rien ; mais, si quelqu'un jure par l'or tu temple, il est engagé, affirmait le fils du charpentier palestinien. il est grand temps de remettre l'argent à sa vraie place : être un moyen et non une fin. 

Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.


Jn-Mc

 Source Illustration : Le Monde Diplomatique

mardi 20 décembre 2016

19/12/2016 : Festival de la lâcheté...

Salut & Fraternité,


          Ambassadeur abattu d'une balle dans le dos à Ankara, anonymes décimés par un poids lourd lancé contre  un marché de Noël à Berlin, ce 19 Décembre 2016 restera dans les mémoires comme un tragique festival de la lâcheté et du coup on en viendrait très vite à oublier le jugement hallucinant de la Cour de Justice de la République épargnant Christine Lagarde. Pourtant, même si elle se décline d'une façon quelque peu différente, c'est de la même lâcheté dont il est ici question. Tuer des innocents sans défenses et laisser en liberté une coupable blindée de défenseurs revient au même en termes d'atteinte à l'essence même de nos valeurs humanistes.

          Il est venu le temps des lâches, ou plutôt devrais-je dire qu'il est revenu car ce genre d'événements a comme un nauséabond parfum d'années trente et quarante. Les horreurs du fascisme ne sont possibles que grâce au soutien apporté par les puissances d'argent. Puissances d'argent pour qui faire capituler une  cour de justice est un non-problème. Tout cela est particulièrement écoeurant car s'il n'y a pas de commune mesure entre 405 millions d'Euros et des vies détruites - plaie d'argent n'est pas mortelle disent ceux qui n'en manquent pas - nous en revenons toujours au même ressort, celui de la lâcheté. Lâcheté d'un homme armé qui tue un homme d'une balle dans le dos, lâcheté d'un homme qui lance un poids lourd contre une foule prise au piège, lâcheté d'un tribunal qui bafoue nos valeurs républicaines et lâcheté d'une coupable qui n'assume pas les conséquences de ses prétendues négligences.

         Et les apprentis nazillons de baver leur détestation de l'autre à qui mieux mieux sur les réseaux sociaux, alors que le vrai responsable de cela est bien le capital. Capital qui a créé le FMI, capital qui définit le partage du monde en fonction des ressources à exploiter, capital qui génère les pétromonarchies, capital qui se goberge avec les bénéfices des complexes militaro-industriels, capital qui encourage la bigoterie pour toujours plus s'opposer au progrès social, capital qui n'existe que par la lâcheté et le renoncement des hommes rester des êtres humains !


Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.


Jn-Mc

 Source Illustration : bulle sociale

lundi 19 décembre 2016

Smic 11 - Lagarde 0

Salut & Fraternité,

         Dit comme ça, ça laisserait entendre une victoire ou du moins un avantage, et bien que nenni ! Le Smic est le grand perdant dans l'affaire puisqu'avec 11€ d'augmentation en 2017, il ne connaîtra aucune réelle augmentation. Quant à Christine Lagarde, elle est reconnue coupable de négligence mais... dispensée de peine par la Cour de Justice de la République. Et les nouveaux chiens de garde - pour ne pas dire chiens de Lagarde -, journalistes de révérence on ne peut plus révérencieux et dîneurs du siècle à vomir, ne cessent de pleurer sur le sort de cette pauvresse odieusement avantagée par une justice de classe la déclarant - on aimerait en rire - responsable mais non coupable ! 

         Le jugement aurait tenu compte de la personne de Christine Lagarde et aurait ainsi évité de porter atteinte à la suite de sa carrière. Non mais allo quoi, aujourd'hui le smicard apprend qu'il va en 2017 faire encore plus le grand écart et Christine Lagarde va continuer à danser la valse aux réceptions de l'ambassadeur, vous savez là où les serveurs vous présentent des montagnes de chocolats enveloppés de papier doré.  Mais nom Zeus, quand les puissants seront-ils enfin comptables de leurs actes ? Si le SDF qui vole des pâtes, du riz et une boite de sardine à une victime qui ne porte même pas plainte est condamné à deux mois fermes à combien de mois fermes doit être condamnée Christine Lagarde pour avoir été négligente à propos de 405 millions d'Euros d'argent public versés à un magouilleur fini loin d'être fini et dont le pedigree a au moins le mérite de rendre Liliane Bettencourt sympathique ?

         Cette justice de classe est à vomir. Les anonymes et les sans grades sont toujours responsables de leurs actes et jugés coupables sans délais, par contre pour ceux que les puissances d'argent ont mis en tête de la chaîne alimentaire, tous les arrangements sont possibles ! Aujourd'hui, une fois de plus, dans notre pays, l'Egalité est mise en berne par une décision de justice de classe. Ce n'est ni la première, ni la dernière fois, mais est-ce encore suffisant de seulement s'en indigner ?  

Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

 Jn-Mc

Source illustration : Les Crises

jeudi 15 décembre 2016

Boah, wir sind Spinner.

Salut & Fraternité,

         C'est vrai, il faut être non seulement fou mais carrément fou à lier pour envisager une juste rémunération pour tous ! Une juste rémunération et pas juste une rémunération. Si les magnats des puissances d'argent ne rechignent pas à rémunérer celles et ceux qui font leur richesse, le point de désaccord majeur réside en le caractère de la dite rémunération. Une juste rémunération permet, pour le moins, de vivre décemment. Mais il est vrai qu'avec un pain au chocolat à 0,10-0,15€, un SMIC permet de très larges perspectives : 7,33x1.139,21€ = 8.350,41€ net ! C'est à dire pas loin du salaire du coiffeur de François Hollande, donc quoi de plus normal ? L'artisanat n'est-il pas la première entreprise de France ?

         Ceci dit, cette propension des 1% à sous-rémunérer les 99% témoigne bien de la proche fin du capitalisme mais ce n'est pas sans douleurs. Les anciens pays dits communistes ayant laissé place nette à l'ultra-libéralisme participent activement à la montée du fascisme en Europe et dans le Monde. Quand les puissances d'argent s'installent quelque part, elles ne viennent pas sans leur chien de garde ayant pour nom Fascionalisme, un bâtard issu du croisement entre fascisme et traditionalisme. Une bestiole pas très maline mais néanmoins assez retorse pour associer les sentiments patriotiques et religieux afin d'embringuer le pékin de base, et pas que lui, dans une croisade contre ses frères humains.

          Un juste revenu pour tous, et ne parlons même pas du revenu de base, peut devenir un excellent antidote aux forces fascionalistes. Antidote constitué par un choix politique courageux et non une personne providentielle. Mais, il est alors facile de comprendre que les puissances d'argent ne veulent en aucun cas de cet antidote et pire encore de sa forme vaccinale...

Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

Jn-Mc

 Source Illustration : Fcbk de Bodo Ramelow

mercredi 14 décembre 2016

En cette troisième semaine de l'Avent...

Salut & Fraternité,


          Arrivant à pas feutrés dans ces temps troublants que sont, tant pour les laïcards-laïcons que pour les culs-bénits benni-oui-oui, les fêtes de Noël, je vous invite mes bien cher(e)s soeurs et frères en humanité, à prendre un peu de distance et pourquoi pas, de hauteur...

          Quand modestes chaumières et demeures seigneuriales se parent de décors noëliens, tandis que musiques et chants doucereux inondent les rues H24, alors que se préparent, pour ceux qui en ont encore les moyens, réveillons et gueuletons, tous les noëlâtres veulent vivre ces jours festifs en mode trois étoiles et pour certains même cinque stelle. Pourtant, l'histoire rapporte que la naissance du fils du charpentier palestinien ne s'est pas déroulée dans une ambiance festive ni dans un lieu particulièrement luxueux. On ne peut pas dire qu'il soit né avec une cuillère d'argent dans la bouche et qu'il avait le cul bordé de nouilles

         Fêter par tradition ou par conviction, là n'est pas la question. La v.o. de péplum vieux de deux millénaires devrait plus nous inciter à la modération que de nous pousser à la surconsommation. Il m'est ainsi d'avis que dans de tels moments faire ou refaire l'expérience du partage pourrait s'avérer la meilleure option anti-système... 


Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.


Jn-Mc

 Source Illustration : Pinterest

mardi 13 décembre 2016

Merci, qui ?

Salut & Fraternité,

          L'info, diffusée sur la toile le 6 Décembre, jour de la Saint Nicolas, n'a pas fait grand bruit et il m'est d'avis que d'aucuns ont tout intérêt à la mettre sous le boisseau tant elle peut s'avérer potentiellement dangereuse : une récente étude menée par l'Université de l'Utah sur 19 Mormons (12 hommes et 7 femmes), majeurs et consentants, démontre à grand renfort d'IRMf, que comme la drogue, le sexe, la musique, la nourriture, les jeux d'argent, les sentiments religieux activent les zones cérébrales du circuit de la récompense

         Oh my goodness, cela revient-il à conclure que le sujet éprouve d'autant plus de plaisir à croire qu'il persévère dans cette voie jusqu'à, comme pour toutes les addictions en devenir que diable, totalement dépendant et donc possédé ? Blague à part, il n'y a selon les chercheurs dépendance qu'en cas de défaillance de l'un des systèmes intervenant dans le circuit de la récompense. Ainsi, l'intérêt pour la spiritualité ou la théologie radicalise le sujet si son système dopaminergique, sérotoninergique ou noradrénergique ne joue plus son rôle dans la régulation du circuit de la récompense. Mais il n'en demeure pas moins vrai que ce fameux circuit de la récompense, quand il fonctionne bien, tient un rôle éminemment important dans notre existence. Même pour les privations que s'imposent les ascètes, alors que cela peut sembler de prime abord paradoxal, c'est ce circuit qui est sollicité et, systèmes neuronaux disfonctionnant, génère finalement le fanatisme.  

         La question n'est alors pas tant de stigmatiser les croyants que de pointer comment les prédicateurs, de toutes chapelles confondues, parviennent à obtenir l'adhésion militante de nombre de nos concitoyens. Ensuite, nul n'est besoin de chercher des exemples dans le champ du terrorisme pour mesurer leur degré de nuisance, les mouvements prennant, en référence à des textes qu'ils affirment sacrés, des positions réactionnaires sur des enjeux sociétaux en sont une démonstration éclatante. Il n'y a là plus de place pour le doute, alors qu'une spiritualité saine laisse de la place à l'esprit critique. Ceux qui, au nom de la transcendance, prétendent que tous les humains sont frères et soeurs, ne peuvent en toute logique s'opposer au progrès social. Quand ils le font, en soutennat des politiques de Droite et pire encore d'extrême-droite, ils cultivent leur addiction au religieux dans un déni pareil à celui qui, le foie complètement cirrhotique, affirme sans sourciller ne boire qu'un verre ou deux par jours. Il est vrai, à sa décharge,  que la capacité des verre et la concentration en alcool de leur contenu n'est jamais évoquée...  


Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

 Jn-Mc
 Source Illustration : Science et Avenir

lundi 12 décembre 2016

Boah, sind wir radikal.

Salut & Fraternité,

          Etre radical serait, selon certaines personnes immodérément modérées, de vouloir un logement abordable pour tous. En effet, si chacun(e) venait à se loger à bon compte il n'y aurait plus de travailleurs pauvres vivant dans leurs voitures, plus de SDF vivant dans la rue, plus de trève hivernale du 1er Novembre au 31 Mars, plus d'expulsions manu militari, plus de constats d'huissiers pour loyers impayés et surtout plus de spéculation criminelle sur l'immobilier. 

         La vie serait, comment dire... radicalement meilleure. Oui radicalement meilleure, quelque chose d'inconcevable pour des gens voyant dans la modération une vertu cardinale similaire à la tempérance platonicienne recyclée par les Pères de l'Eglise. Cette redoutable tempérance qui ne permet pas plus d'exiger l'impossible par réalisme que de concevoir l'utopie comme ce qui n'est pas encore réalisé

          Quand les fanatiques de la modération se rendront-ils compte que la justice fait autant partie des quatre vertus cardinales que la tempérance ? Quand ces résolument modérés comprendront ils que sur des thématiques telles que le logement il ne peut y avoir de demie mesure. Le logement est un droit, droit devenu en France opposable en 2007. Alors, est-ce radical de vouloir l'application d'un droit ? Un droit universel reconnu au niveau international et dans plus de cent constitutions nationales. Je me demande vraiment où loge la radicalité dans tout ça ?  

Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

Jn-Mc

Source Illustrations : Fcbk de Bodo Ramelow

dimanche 11 décembre 2016

Macron crie et le car à van passe...

Salut & Fraternité,

         Le candidat Macron ne fit pas seulement son show, mais histoire de lui donner quelque accent de vérité et conclure en beauté, il se mit au final à hurler tel un possédé. Hurlements qui déclenchèrent une avalanche de fous rires, tant sur la toile que dans les chaumières non connectées ! Les "Je vous ai compris..." et "Vive le Québec libre !" du Gentleman de La Boisserie furent de la petite bière à côté de ça. Il n'est pas exclu, au soir du 07/05/2017, de l'entendre façon Melania Trump mais sur un ton gaullien déclamer : "Le travail martyrisé. Le travail outragé. Le travail libéré."...



          Oui, le travail car hélas le lascar, il est le candidat du travail ! A côté de ça Myriam El Khomri c'est une pom-pom girl et le Pierrot Gattaz un sodomiseur de diptères ! Le candidat du travail qui comme Le P'tit Débouté, voit dans le 1er Mai la Fête du Vrai Travail et non la Fête des Travailleurs. Parce que pour E.M. le travail c'est sacré. Sans le travail des classes laborieuses, comment les possédants pourraient-ils s'enrichir encore, encore et toujours plus ? Il faut libérer le travail et verser toutes les cotisations sociales directement aux salarié(e)s. Charge à eux de se trouver des assurances santé et chomage à leurs goûts qui avec leur habituelle humanité voudront bien les prendre en charge. 

         Ce type est odieux à plus d'un titre. Comme tous ceux de sa génération il a dans sa jeunesse bénéficié de notre système de protection sociale et maintenant qu'il est pété de fric il veut le supprimer pour la plupart de ses concitoyens. Mais il est également odieu car, goldenboy porté par son narcissisme d'enfant pourri gâté, il se voit arriver au sommet d'un pays dont, par ses options et son comportement, il renie les valeurs fondamentales. Partant de là je préfère de loin un Donald Trump qui lui aussi est un gros gourdiflot, mais au moins l'assume totalement !  Alors, on se gausse, on persifle, on se goberge, or tout cela nous éloigne des vrais responsables de la venue de cette onzième plaie d'Egypte : Hollande & Valls sans qui rien n'aurait été possible. Heureusement, depuis le 16/09/2016 Manu du 49.3 a un plan pour mettre E.M. K.O. A cette heure nous pouvons dire qu'il doit en être encore à se demander s'il faut mettre le fil rouge sur le bouton rouge et le fil vert sur le bouton vert ou l'inverse, à moins que ce soit le fil vert sur le bouton rouge et le fil rouge sur le bouton vert, ou alors... 

Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

 Jn-Mc

 Source Illustration : 20 minutes

mercredi 7 décembre 2016

En cette seconde semaine de l'Avent...

Salut & Fraternité,


          Arrivant à pas feutrés dans ces temps troublants que sont, tant pour les laïcards-laïcons que pour les culs-bénits benni-oui-oui, les fêtes de Noël, je vous invite mes bien cher(e)s soeurs et frères en humanité, à prendre un peu de distance et pourquoi pas, de hauteur...

          Petit point d'histoire-géo : Aux temps pré-chrétiens les villes de Nazareth et Bethléhem étaient toutes deux en Palestine, l'une en Galilée et l'autre en Judée. Le plan de partage proposé  par l'ONU en 1947 les plaçait en "zone arabe". Après la création de l'État d'Israël en 1948 et la guerre de 1948-49, Nazareth et Bethléhem se retrouvèrent l'une "côté juif"et l'autre "côté arabe" dans une configuration définie par la Ligne Verte jusqu'en 1967. Depuis, la Cisjordanie ne cesse d'être grignotée par les colonies juives qui la mitent complètement.  En ce début de 21ème siècle, qui devait paraît-il  être spirituel, il y a maintenant, comble de l'ironie : le mur ! La tragédie du ghetto se rejoue, les protagonistes changent mais l'esprit ségrégationniste demeure. Ce qui a été, c'est ce qui sera, et ce qui s'est fait, c'est ce qui se fera, il n'y a rien de nouveau sous le soleil, dirait l'Ecclésiaste...

         J'invite les chrétiens pro-israël, israëlophiles et accessoirement arabophobes à regarder de près ce qui se passe dans les territoires colonisés comme la majeure partie de la Cisjordanie et suppliciés comme la Bande de Gaza. Est-ce ainsi que les hommes vivent ? Peut-on se réclamer de l'héritage du fils du charpentier palestinien, invoquer le Dieu de la Bible et fermer les yeux sur une telle injustice ? Lorsque vous passez devant une crêche, dites-vous bien que si la Palestine sous occupation romaine au temps de JC n'était pas franchement une destination de vacances labellisée Club Med, elle est aujourd'hui un lieu de discrimination et d'enfermement en totale opposition avec les valeurs bibliques et évangéliques...


Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.


Jn-Mc

 Source Illustration : Pinterest

lundi 5 décembre 2016

Rhôôô, l'a toujours pas compris l'pôv Manu !

Salut & Fraternité,

          Non mais allo quoi ! Hier, les Italiens dégagent son modèle, qui du reste sait quitter la scène avec panache, lui. Comme si rien ne s'était passé, voilà qu'aujourd'hui Manu du 49. 3 se déclare candidat à la Présidence de la République. Le candidat de la primaire de 2011 qui avait obtenu le plus petit score, Monsieur 5,63% installé à Matignon en 2014, au mépris des plus élémentaires principes démocratiques prétend maintenant, dans un discours aux accents sarkozystes, rassembler autour de sa personne ! C'est non seulement consternant mais surtout hallucinant...

          Comprendra t'il un jour que le peuple en a plus qu'assez de ces chantres de l'austérité, de ces arrivistes aux convictions à géométrie variable ? Le quinquenat de François Hollande aura été marqué par les trahisons. Trahison d'un électorat qui l'avait élu sur la base d'un programme de gauche très modéré mais de gauche tout de même. Trahisons multiples en cours de madandat portant les noms de Cahuzac, Macron, El Khomri pour les plus emblématiques. Le nouveau Brutus se sent désormais pousser des ailes mais il ferait bien de relire ses classiques car la chute d'Icare s'avère dès à présent des plus prévisibles.

         La Gauche, si tant est que les socialistes en fassent toujours partie, est particulièrement mal en point. La clinique et les examens complémentaires le démontrent. Ce n'est pas avec des antibiotiques qu'on soigne la dépression. Il serait grand temps que ces liquidateurs du vivant soient tous mis hors course !

Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.


 Jn-Mc


 Source Illustration : Bondy Blog

dimanche 4 décembre 2016

Il était une fois...

Salut & Fraternité,

          Il était une fois un enfant qui, après avoir bénéficié de toutes les attentions de ses parents aimants, arrivé à l'âge adulte il mit sa mère sur le trottoir et envoya son père faire les poubelles des hypermarchés... A celles et ceux qui sont tenté(e)s de croire que Fillon c'est tout de même moins pire que Le Pen (sic) j'ai envie de répondre, façon Pierre Desproges, qu'entre droite de l'extrême et extrême-droite c'est comme entre mauvaise cuisinière et empoisonneuse : il n'y a qu'une différence d'intention. Mais la Droite fillonnesque n'est pas que mauvaise cuisinière car elle abrite en son sein nombre d'empoisonneuses et d'empoisonneurs de premier plan comme le révèle BuzzFeedNews dans un article intitulé "Ex-GUD, ex-FN, ex-MPF : la pedigree très réac des proches de Fillon". 

          Le droit français établit une différence très nette entre l'homicide volontaire et l'homicide par accident. Or l'option filloniste, si elle est validée par le vote des Français en 2017, ne sera pas "juste" source d'homicides accidentels car le seul fait de désétatiser (synonyme de privatiser) notre système de santé va laisser nombre de nos concitoyens sur le carreau et on ne parle pas du reste Une très large majorité de l'électorat de Droite se tirera une balle dans le pied en votant pour François Fillon or là, contrairement à la Grande Trumperie made in USA du mois dernier, nous aurons pour cinq ans affaire à un vrai pro qui ne laissera rien au hasard.

         Et dire qu'à l'instar de Denis Kessler, celles et ceux qui  se proposent de démanteler le service public hérité du Programme du Conseil National de la Résistance, ont durant la plus grande partie de leurs vies bénéficié des services publics de l'éducation, de la santé, de la recherche, des transports, de l'énergie, j'en passe et des meilleures...   Il était une fois un enfant qui, après avoir bénéficié de toutes les attentions de ses parents aimants, arrivé à l'âge adulte il mit sa mère sur le trottoir et envoya son père faire les poubelles des hypermarchés !    


Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

Jn-Mc

 Source Illustration : 20 minutes

vendredi 2 décembre 2016

Quel gâchis...

Salut & Fraternité,

          Le président qui n'aimait pas la  démocratie ne se représentera pas à la Présidentielle de 2017, Quoi de plus normal. Si l'annonce de cette nouvelle prévisible invite à céder une fois de plus au Hollande-basching, à l'heure où les loups sont entrés dans Paris mieux vaut ne pas en rire...

          La Gauche et ses valeurs ont subit des dommages considérables depuis 2012. Mais si de l'héritage jaurèsien il ne reste quasiment plus rien au sommet de l'État, ce n'est pas seulement à François Hollande qu'il faut le reprocher, mais surtout à celles et ceux qui durant son quinquennat ont installé un cordon sanitaire entre lui et le peuple, comme lors de la mémorable visite chez Lucette Brochet dans son F2 de Vandoeuvre-lès-Nancy. Les spin doctors et les think tanks, sont autant de leurres inventés par les puissances d'argent pour tenir les politiques à distance de la réalité et faire entrer dans leurs têtes des idées conçues par des lobbyistes sans scrupules.

          La présidence de la Vème République ressemblant de plus en plus au règne de Louis XVI, il serait tout à l'honneur de la France qu'elle ne se termine pas de la même façon. Nous n'avons pas besoin d'une nouvelle révolution qui nous fasse réentrer dans l'Histoire au prix du sang, mais d'une révolution citoyenne qui permette enfin au peuple d'écrire son histoire. La démocratie, ce n'est pas la gouvernance par ordonnances, le gazage des manifestants et l'absence de processus référendaires pour les questions essentielles. Éveiller les foules par l'idée du droit à l'espérance n'est pas une fin en soi ; encore faut-il ne pas décevoir ou pire tuer cette espérance...


Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

Jn-Mc

 Source Illustration : Le Monde

mercredi 30 novembre 2016

En cette première semaine de l'Avent...

Salut & Fraternité,


       Arrivant à pas feutrés dans ces temps troublants que sont, tant pour les laïcards-laïcons que pour les culs-bénits benni-oui-oui, les fêtes de Noël, je vous invite mes bien cher(e)s soeurs et frères en humanité, à prendre un peu de distance et pourquoi pas, de hauteur...

         J'ai pris hier soir, circonstances exceptionnelles du week-end dernier obligent,  une bonne dose de rhum cubain afin de préparer mon sermon. Après avoir passé une bonne nuit, Dieu ne m'est pas apparu au petit matin, pourtant j'ai comme un concentré de solutions ! Et si, celles et ceux qui partent en croisade, croissanade ou croix-de-davidade contre celles et ceux qui ne pensent pas comme eux décidaient enfin de se poser très sérieusement la question de la divine déontologie ? C'est vrai quoi, un Dieu créateur du genre humain, purement ex-nihilo ou par big-bang télécommandé selon les chapelles, qui demande aux dits humains d'être assez inhumains pour s'entre-tuer est-il foncièrement déontologiquement cohérent et par conséquent fiable, donc étymologiquement parlant digne de foi ?

          J'entends déjà les héraults de la bien-pensance claironner "Dieu est amour, mais l'amour ne permet pas tout !". Qu'ils se replongent dans leurs ouvrages de référence, regardent comment ont vécu et vivent des humanistes ne rejetant pas, loin s'en faut, toute référence à la spiritualité mais refusent d'en faire un cheval de bataille : Delphine HorvilleurAlbert Schweitzer, Madeleine Cinquin alias Soeur Emmanuelle, Guy GilbertShirin Ebadi et tant d'autres !  Et puis, spéciale dédicace pour les mal-comprennats de La Manif Pour Tous & Associés qui ont pris leur pied en taguant la vitrine de La Station dans la nuit du premier dimanche de l'Avent : "Un papa, une maman... c'était déjà pas si évident il y a deux mille ans...". Allez en paix, instruisez-vous de l'amour du prochain et surtout foutez enfin la paix à ceux qui ne pensent pas comme vous ! 

Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.


 Jn-Mc

 Source Illustration : Betdenrire

lundi 28 novembre 2016

Dont acte...

Salut & Fraternité,

         Dans un post tout frais pondu du jour, sur sa page Facebook JLM remercie les adhérents du PCF pour leur vote franc et massif en faveur de sa candidature à l'élection présidentielle de 2017 (sic). Il (JLM) dit avoir compris que le PCF souhaitait mener une campagne autonome, que son adhésion à sa candidature (à JLM) ne signifiait pas une demande d'intégration au cadre large de "La France Insoumise" et leur en donne acte

         Soit, j'en prend acte. Alors puisque cela lui convient parfaitement, puisque lui et son équipe de campagne se mettent à la dispositions des communistes, pour entendre leurs propositions de partage du travail à accomplir dans la rude campagne qui nous attend, je forme un voeu raisonnable : JLM à bien plus de 10% au Premier Tour de la Présidentielle et les communistes à au moins 10% des députés élus au Second Tour des Législatives...

           Qui a dit que c'était impossible ? Les instituts de sondages qui encensaient Hillary Clinton et bénissaient Sarko ? Les ténors de la presse de révérence qui ont leurs ronds de serviettes aux Dîners du Siècle ? La résistible ascension d'Arturo Ui ? Le pouvoir de faire mentir les sondages et de narguer les prévisionnistes n'appartient pas qu'aux Droites. Ensemble, nous sommes une force. Ne l'oublions pas...


Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.


Jn-Mc


 Source Illustration : renaudfavier



dimanche 27 novembre 2016

Hiatus, vous avez dit hiatus ?

Salut & Fraternité,


          D'abord Pierre Laurent se prononce pour un soutien de la candidature de Jean-Luc Mélenchon, ensuite de la Conférence Nationale se dégage une majorité pour une candidature communiste aux présidentielles et finalement à l'issue de la consultation des adhérents à jour de cotisation c'est l'option pour un soutien critique de la candidature JLM qui l'emporte avec 53,6% des suffrages exprimés. Entre le 4 et le 26 Novembre 2016, il s'en est passé des choses au PCF, à tel point que certains esprits chagrins pointent un hiatus entre la direction nationale, le conseil national et les adhérents. Soit, il y a bien un hiatus mais ce chapitre de l'histoire du parti pouvant aussi s'intituler "Chronique d'un désaccord annoncé." demeure riche d'enseignements pour celles et ceux qui veulent analyser la chose à la lumière des concepts et pratiques démocratiques.

          Parce que c'est bien de démocratie dont il est ici question. Un souhait exprimé par une direction nationale, puis infirmé par une conférence nationale mais finalement confirmé par une consultation des adhérents, ces derniers faisant autorité, demeure une belle démonstration d'exercice de la démocratie. Ceci dit, rien n'exclu de penser que les 46,4% ont peut être raison. Mais si c'est le cas je préfère prendre le risque d'une erreur de stratégie commise lors d'une prise de décision effectuée dans un processus démocratique plutôt que de marcher comme un petit soldat dans un système autoritaire pyramidal, schéma que nous retrouvons dans d'autres partis qui, comble de l'ironie, nous qualifient de staliniens !  

          Maintenant, il reste une carte à jouer et pas des moindres : celle du soutien critique. Et là il est grand temps de se positionner clairement car, même si nous pouvons nous retrouver fort heureusement sur certaines thématiques essentielles, le JLM de 2017 n'est plus le JLM de 2012. Autre année, autres conditions climatiques, autre récolte, autre millésime diront mes amis Cleebourgeois mais pour 2017 il est plus que jamais nécessaire de valoriser le Rouge (d'Alsace) !

Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.


Jn-Mc


 Source : deusnexus

samedi 26 novembre 2016

Castro est mort, vive Fidel !

Salut & Fraternité,

          L'in-femme dictateur cubain est enfin mort... dans son lit à l'âge de 90 ans, après avoir échappé à 638 tentatives d'attenats. Celui qui fit perdre leur latin à une tripotée de présidents de l'autoproclamé plus grand pays des libertés a définitivement passé l'arme à gauche tandis que la tendance de la plupart des socio-démocrates européens est de passer l'arme à droite. Ah qu'il était vilain l'infidèle Castro que les médias de révérence n'ont jamais encaissé, à force d'encaisser tête basse et queue entre les jambes les subsides des puissances d'argent. Maintenant ils vont avoir les coudées franches, les faux-jetons de l'info mainstream !

         J'sais pas vous, mais moi elle me laisse tout de même perplexe cette putain de dictature qui scolarise tous les enfants, assure des études et des soins gratuits pour l'ensemble de la population, dépèche des  équipes de médecins aux quatres coins du monde lors de catastrophes naturelles, assume politiquement des choix écologiques ambitieux, garanti un haut niveau de protection des personnes lors des passages d'ouragans, reçoit ses prétendus pires ennemis l'un de blanc vêtu et l'autre noir de derme. C'est tout de même pas mal pour un pays étranglé par un blocus depuis le 23 Février 1962 !

          A l'heure où les puissants y vont chacun de son petit couplet de circonstance, les Cubains de Miami explosent de joie et où la presse aux ordres des grands groupes bave sur commande, il ne serait pas inutile de rappeler que Fidel faisait une analyse lucide du capitalisme qui se confirme de jour en jour : "Ils parlent de l'échec du socialisme mais où est le succès du capitalisme en Afrique, en Asie et en Amérique Latine ?", "Le capitalisme n'a ni la capacité, ni la morale, ni l'éthique pour résoudre les problèmes de la pauvreté.". Et puis, juste histoire de ramer à contre-courant afin de s'oxygéner un peu les neurones, pourquoi ne pas discuter de questions de fond plutôt que nous laisser polluer par des propos de caniveaux ?

Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.


Jn-Mc


 Source Illustration : AbidjanTV

mardi 15 novembre 2016

About the self-proclaimed world's biggest democracy...

Salut & Fraternité,

          J'sais pas vous, mais moi cette US election aux allures de permanent reality show et son résultat démontrant pour le moins que les instituts de sondages se sont trompés à 100%, me laisse avant tout songeur quant au modèle de démocratie que ces ex-immigrés et enfants d'immigrés ont imposé en 1787 à une vaste région du Monde qui aurait bien pu vivre sans eux. Démocratie que "nos amis" étasuniens, en zélés prédicateurs du Capital qui vous affranchira, s'emploient depuis bien trop longtemps à imposer au reste notre Planète plus tant que ça couleur Démocrate.

          Fin du Monde pour les millénaristes tremblants de peur, fin d'un Monde pour certains analystes géopolitiques, il est tout de même troublant de voir, grâce à un système électoral inéquitable, arriver au pouvoir d'un si grand pays se voulant démocratique un potentiel dictateur. Car c'est bien de cela dont il est question : Hillary Clinton, pour qui je n'ai aucune sympathie, perd les élections alors qu'elle obtient le maximum de suffrages (47,7% vs 47,5%), sachant néanmoins que le parti majoritaire est celui de l'abstention. Pourquoi Donald Trump, pour qui je n'ai pas plus de sympathie, gagne t'il alors les élections ? Simply because le système électoral étasunien est fondé sur le suffrage universel indirect et plombé par l'entertainment machine des primaires.

          Alors avant même de spéculer sur la suite de ce mandat présidentiel que d'aucuns ont déjà prédit ne pas arriver à son terme, ne serait-il pas judicieux de contrer l'influence de ce système sur notre vie politique qui, comme notre mode de vie en général, tend dangereusement à se calquer sur le modèle étasunien. Primaires à Gauche, primaires à Droite et au Centre, Primaires chez les Verts, voeu pieux de primaires à gauche de la Gauche... et à l'extrême-droite : pas de primaires. Enfin si, sollicitation permanente des instincs les plus primaires : une méthode bien plus efficace et moins onéreuse ! Du reste, une seule chose est sûre, comme le disait un Président qui ne devrait pas dire ça, paraphrasant un ancien Premier Ministre, "Cette élection américaine ouvre une période d'incertitude.".

Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.


Jn-Mc



 Source Illustration : Le Midi Libre

dimanche 13 novembre 2016

Merci Malek !

Salut & Fraternité,

         Comment ne pas tracer de parallèle entre la commémoration des attentats du 13 Novembre 2015 et le décès de Malek Chebel survenu hier ? Anthropologue des religions, il a consacré sa vie à tirer le monde musulman vers le haut, oeuvre d'autant plus importante aujourd'hui quand des groupuscules démographiquement minoritaires s'emploient à imposer au Monde une religiosité inhumaine d'un obscurantisme aux antipodes des fondamentaux de l'Islam des Lumières. 

         A l'heure où les chantres d'un nationalisme fortement coloré de racisme changent de têtes de turcs pour rallier les israélites, leurs victimes d'hier, à leurs thèses islamophobes, il n'est pas inutile de rappeler entre autres le rôle essentiel qu'à joué la médecine arabo-musulmane sur la rive Sud de la Méditerranée quand la rive Nord était livrée à l'obscurantisme de l'Inquisition Moyenâgeuse. Or si l'esprit de l'Inquisition est aujourd'hui repris et amplifié par l'autoproclamé État Islamique, il n'en est pas moins absent de la dialectique fascisante qui en Europe se prévaut de défendre la laïcité pour stigmatiser les citoyens musulmans et promouvoir un certain catholicisme crasse reniant les valeurs évangéliques. C'est avec une très grande finesse qu'au surlendemain de l'attentat contre Charlie Hebdo, Malek Chebel pointait dans les colonnes de l'Humanité la confusion dans laquelle nous vivons. Cette interview qui aura bientôt deux ans, reste malheureusement d'actualité.

          Extraits choisis : "Nous vivons une déréglementation des mœurs et des valeurs en Orient et en Occident. La raison n’est plus beaucoup écoutée. Je suis terrifié que des individus puissent tuer d’autres personnes alors que le Coran interdit la mort de civils et d’innocents.  [...] Depuis de nombreuses années, avec quelques-uns, nous demandons aux musulmans de clarifier leur position par rapport au fondamentalisme religieux et à l’intégrisme de bandes de criminels très minoritaires en islam, qui sont d’ailleurs réprouvés par le Coran et la morale islamique.  [...] Les autorités françaises ne prennent pas suffisamment la mesure du danger de l’idéologie salafiste et intégriste. Ils veulent régler les problèmes par le biais de la sécurité alors qu’il faut prendre le taureau par les cornes. Il faut travailler en amont en mettant en place une plate-forme de réflexion et d’éducation, d’anticipation des crises et de détection des personnes qui passent à l’acte.  [...] L’imam investit le champ politique et le politique joue au religieux. C’est quelque chose de dérangeant.  [...] Quand les valeurs sont attaquées, il faut le dire. Les responsables politiques doivent prendre conscience que la religion et les sensibilités sont aussi une masse influente importante. Je ne suis pas du tout religieux. Je suis un spécialiste de l’islam, une personne modérée et laïque. À ce titre, je mets en garde. On s’occupe beaucoup de l’économie avec des organismes et des experts qui anticipent les crises. Il existe des autorités censées réguler ce système. On s’occupe de la guerre. En revanche, on donne l’impression que la religion représente une valeur neutre ou nulle qui n’agit pas sur les consciences des gens. Tous ces crimes qui se commettent au nom de Dieu illustrent pourtant à mon sens que nous n’avons pas pris la mesure du danger à nous laisser dicter notre marche à suivre par les religieux. [...] Nous sommes dans la confusion totale sur les religions et cela dans un postmodernisme où une société privée comme Google possède l’équivalent des richesses de trois pays. Les choses ont changé d’échelle et de nature. On ne peut plus se laisser conduire par les forces de l’argent. C’est une honte pour les gens conscients, les libres-penseurs et les humanistes.  [...] Je suis confiant dans l’avenir en général. Mais, dans l’immédiat, le camp humaniste, tolérant, ouvert et respectueux des valeurs des uns et des autres, nous ne pouvons pas laisser des tueurs nous diviser et semer la haine. [...] Mais on voit avec la montée de Le Pen et des idées racistes que le travail souterrain est quand même là. Je crains que, dans le laisser-aller et dans le vide, il n’y ait des groupes de pression obscurantistes qui se réclament du Front National ou autres et qu’ils ne prennent la place des humanistes que nous sommes. C’est le danger ! Il faut donc tous être solidaires contre la barbarie islamiste et contre les criminels."

Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.


Jn-Mc


 Source Illustration : Le Parisie