Place au Peuple

mercredi 30 mars 2016

Demain, nous serons dans la rue...


Salut & Fraternité,

        Demain 31 Mars 2016, nous serons des milliers dans la rue. A Haguenau (10:00  Quai des Pêcheurs) et Strasbourg (14:00 Place Kléber) pour ma part ; petite info donnée au passage à nos "amis" du SCRT pour qu'ils ne se cassent pas trop la tête à chercher où est Charlie et s'occupent  en priorité des réseaux salafistes.

          Un gouvernement prétendu de Gauche qui instrumentalise ainsi contre des manifestants les forces de l'ordre sensées assurer notre sécurité à tous doit vraiment être aux abois. Si la réponse à une manifestation contre une loi scélérate précarisant les travailleurs et leurs proches est un coup de boule, j'en passe  et des meilleures, ce gouvernement doit alors répondre aux manifestations des agriculteurs d'une façon également disproportionnée et envoyer les blindés contre les tracteurs. 

         "Fort avec les faibles et faibles avec les forts" disait Michel Onfray à propos du Sarkhomme de Neuilly en 2004.  Que dire aujourd'hui du Grand Pourfendeur de la Finance et de Monsieur 5,63% passé maître es démolition ? La police et la gendarmerie ont d'autres missions bien plus nobles que de charger sauvagement des manifestants sans défenses. Des missions de service public dont on ne parle quasiment jamais alors qu'elles nécessitent un altruisme certain. Mais ces fonctionnaires ont ils conscience que cette loi antisociale précarisant les salariés du privé va impacter aussi durement leurs proches ? Leurs proches, mais pas qu'eux...

          Si ces mesdames et messieurs des forces de l'ordre se croient protégés par leur statut, ils oublient que la destruction de la fonction publique est aussi au programme. L'Etat, quand il sera passé complètement aux mains des assassins en col blanc de la finance, engagera des officines privées pour assurer ses fonctions régaliennes. Fini les progressions de carrières, les bonifications pour services rendus, les reclassements professionnels et les retraites tenant compte de la pénibilité. Ca sera comme toujours dans les PPP : gabegie pour les investisseurs, misère pour les citoyens. Alors mesdames et messieurs des forces de l'ordre, si vous ne comprenez pasvaujourd'hui où est votre intérêt, vous risquez de vous retrouver à la rue et non plus dans la rue.


Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.


Jn-Mc



mardi 29 mars 2016

Loi Travail = Bobards de BoBos !

Salut & Fraternité


         L'argumentation de ceux qui défendent cette loi (Anti)Travail(eurs) est un tissu de bobards de Bourgeois-Bohème répétés à l'envi par les médias de révérence ! Ces bobos qui sont aux manettes tant du gouvernement que des partis politiques le soutenant. Un ramassis d'individus ne connaissant rien du monde du travail et en parlant en terme de marché comme si celles et ceux qui produisent la richesse d'une société étaient de vulgaires marchandises !

          Ces même BoBos qui ont en catimini, à la veille du week-end pascal adopté une scélérate proposition de loi modifiant les règles applicables à l'élection présidentielle. Proposition de loi rendant plus difficile l'obtention des 500 signatures, exerçant sous couvert de transparence la surveillance des élu(e)s signataires et ne garantissant plus l'égalité du temps de parole des candidat(e)s. Nous allons tout droit vers le tripartisme PS-LR-FN, le premier et le second nous roulant dans la farine en présentant leur union sacrée comme un rempart au troisième alors qu'ils sont, par leurs politiques austéritaires et leur soumission aux puissances d'argent, les responsables de la résistible ascension du troisième !

        Informez-vous à propos de ces bobards de BoBos en cliquant ici et le 31/03 sortez de chez vous pour (vous) manifester. Nous valons mieux que ça, ils valent moins que rien et c'est pourtant eux qui nous gouvernent. Seul le retour d'une conscience de classe nous rassemblera pour lutter efficacement contre ces vendus, véritables laquais du capitalisme. Ne nous laissons pas diviser en de multiples catégories. Le monde du travail c'est nous ; l'immonde loi travail, c'est eux !


Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.


Jn-Mc


Source Illustration : Attac

dimanche 27 mars 2016

Für eine gerechte Eierverteilung !

Salut & Fraternité,

          Aujourd'hui, Die Linke nous dit que 10% possèdent 71% des richesses et 90% se partagent le reste. Le 7 Avril, sortira 99%, le livre de Pierre Laurent dénonçant l'emprise des 1% détenant plus de richesses que les 99% restants. On est loin du tragi-comique des 99F de Beigbeder retraduits en 14,99€

         La richesse d'une société n'est pas que matérielle car elle est produite par tous à de multiples niveaux d'action et d'engagement. Si celui qui joue de la guitare au coin de la rue nous apporte un brin de poésie et une bouffée d'humanité, il n'est pas humain qu'il vive dehors. Un juste partage des richesses consiste ainsi à permettre à ceux qui n'ont rien de vivre décemment à l'intérieur et d'aider les possédants à se détacher des richesses matérielles pour enfin nourrir leurs vies intérieures...   

Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

Jn-Mc

vendredi 25 mars 2016

Nouvelle Austrasie, sie et pas lie !

Salut & Fraternité,

        Non mais là franchement, la coupe est pleine ! Combien de fois entendra t'on et lira t'on encore Nouvelle Australie en lieu et place de Nouvelle Austrasie ? Les réseaux sociaux  et les journalistes dénigrent, à bon droit, l'inculture du Sarkhomme de Neuilly, mais ils feraient bien de balayer aussi devant leurs portes car combien de fois devons nous constater avec stupéfaction le glissement d'AustraSie vers AustraLie ! 

         Encore ce matin sur France Inter, une intervenante d'Un jour en France dénigrait cette proposition de nom pour la région ACAL en affirmant doctement que l'appellation Australie nous renvoie à un passé récent remontant à deux cent ans. Bon alors, il faudrait savoir si la dite Australie a eu une existence avant sa colonisation par les Britanniques, ou pas. Et d'une ! Ensuite, il faudrait se demander si l'empreinte de l'Histoire compte dans l'appellation d'une région géographique, ou pas. Ce qui, dans la négative, vu la tournure prise ce dernières années par l'enseignement de l'Histoire, ouvre un boulevard au capitalisme décérébrant...

         Les débats autour du choix du nom de la grande région ACAL sont certes autant de gadgets en forme d'écrans de fumée que les puissances d'argent offrent aux citoyens. Cependant, les propositions faites par les uns et les autres ont du sens. Grand Est, comme Hauts de France, fait table rase de l'histoire et demande une connaissance minimaliste de la géographie. Exactement ce que souhaitent nos gouvernants à la botte du capitalisme. Rhin-Champagne, fait la part belle aux fleurons de l'économie régionale et ne permet pas à tous ses habitants de s'y reconnaître. Encore du pain bénit pour la finance. Acalie, "Il avait un joli nom nom mon guide, Acaliiiiiiie !". Non mais allo quoi ? Et pourquoi pas Nabilaland ? Quitte a passer pour des neuneus autant s'offrir le nec de la connerie ! 

         Des quatre noms proposés, un seul nous incite tant à la réflexion qu'au retour sur notre histoire. Et s'il a un côté un peu moyenâgeux, c'est infiniment plus dans l'esprit de Guillaume de Baskerville que de Gorg de Burgos. Par ailleurs, force est de constater que les contours de l'Ouest de l'Austrasie et ceux de la Nouvelle Austrasie sont bizarrement assez proches. De plus, personne ne s'offusque d'appellations telles que Nouvelle Galles, Nouvelle Angleterre, Nouvelle Calédonie, Nouveau Brunswick, Nouveau Mexique. Alors pourquoi pas une Nouvelle Austrasie qui serait constituée d'un grand bout d'Austrasie et d'un petit morceau d'Alémanie ?


Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

Jn-Mc

 Source Illustration : en moselle. com


mercredi 23 mars 2016

Valeur des Symboles vs Voleurs de Symboles


Salut & Fraternité,

         Face à la barbarie, accomplir des actes symboliques élève ceux que les ennemis de la civilisation veulent terroriser. C'est dans cet état d'esprit que j'ai participé ce soir à la cérémonie organisée à Haguenau en l'honneur des victimes des attentats de Bruxelles perpétrés par le Daesh. 

        Une cérémonie toute en nuances et d'une immense dignité, c'est à dire à l'opposé de de l'absence de valeurs des barbares qui au nom d'une divinité dont l'existence reste à prouver s'attaquent à l'humanité dont l'existence n'est plus à prouver. Le discours de Philippe Marie Spitz appelant à réagir avec dignité, son interprétation de La Tendresse, le témoignage de Taoufik Kasmi invitant à ne pas faire d'amalgame furent autant de baume à nos coeurs meurtris. 

          Afin d'ajouter un acte symbolique à cette cérémonie riche en allégories, nous avons au pied du Monuments aux Morts allumé les bougies de notre Couronne de l'Avent familiale. Ces bougies qui ont brillé dans notre foyer aux lendemains des attentats du 13/11/2015. Il ne s'agit pas là d'opposer à l'Islam un symbole issu du christianisme, mais de faire reculer les obscurantismes de tous crins en apportant la flamme de ces quatre bougies, petites mais nécessaires contributions à la construction d'un monde meilleur, la valeur des symboles répondant aux voleurs de symboles...


Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

Jn-Mc

 Source Illustration : Collection Personnelle

mardi 22 mars 2016

Leurs guerres, no more !

Salut & Fraternité,

         Je ne pensais pas ce matin, en publiant mon dernier billet d'humeur à 08:18, me remettre au clavier ce soir, à l'issue d'une journée noire,... jaune, rouge. Je choisis à dessein le drapeau du Royaume de Belgique, car outre le noir, il porte en lui deux couleurs chaudes qui sont autant de symboles de vie et de lutte s'opposant aux ténèbres d'un certain obscurantisme tant religieux que politique. 

         Les coupables, commanditaires et exécutants, de ces actes ignobles doivent être équitablement jugés mais aussi sévèrement condamnés, cependant nous ne devons pas pour autant leur ressembler en cédant à la haine. Notre Culture est celle des Lumières, pas des ténèbres. Nos références sont celles de la République Laïque et non de la théocratie ou de l'autocratie. Notre Droit se fonde sur les Droits Humains et non sur une hypothétique volonté transcendante ou une quelconque vox pupuli instrumentalisable à l'envi. Ceux qui attisent la haine en manipulant la laïcité à des fins électoralistes ne valent pas mieux que ceux qui propagent la haine en manipulant la spiritualité à des fins impérialistes.

          Gardons la tête froide autant que faire ce peut ; il y en a bien trop qui en s'échauffant alimentent le fond de commerce des terroristes. Restons droits dans nos bottes ; ça évitera que crétins aux ambitions électorales viennent nous chier dedans. Apportons notre soutien à nos voisins belges de tous horizons qui n'ont absolument rien à voir là dedans ; n'oublions pas pour autant nos voisins aux noms exotiques qui ne sont pas là pour servir de défouloir à nos nerfs mis à vif.


Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

Jn-Mc

  Source Illustration : Ali Dilem

Barack, hardi ?

Salut & Fraternité,

         La photo illustrant l'article intitulé "Baroque, au bas mot !" ayant suscité quelques remarques et commentaires tant en on qu'en off, il me semble bon d'apporter deux précisions. L'une quant à la nature du breuvage venant désaltérer la soif présidentielle et l'autre quant aux dessous de cette image plus lourde de sens que les nombreux clichés de notre annuel Salon de l'Agriculture.

         Pour le premier point, il ne s'agit ni d'un Cuba Libre ni d'un Piña Colada mais visiblement d'un Mojito. Le Piña Colada a été inventé en 1954 à Porto Rico dont il est devenu la boisson nationale vingt ans plus tard. Le Cuba Libre est a été créé en 1900, l'année où l'Espagne a perdu Cuba à l'issue de la Seconde Guerre d'Indépendance, la légende voulant qu'un soldat étasunien, impliqué dans le conflit, aurait porté un toast avec ce breuvage en disant "Por Cuba libre !". Le Mojito, boisson fétiche d'Hemingway et cocktain 100% cubain, remonte selon la légende au 19ème siècle et son existence est attestée dès le début du 20ème.

         Pour le second point, nous quittons le domaine culturel pour entrer dans celui de l'économie sur, comme précédemment, toile de fond géopolitique. Havana Club et Bacardi se livrent une bataille féroce dont vous trouverez les derniers développement en cliquant ici. Il ne s'agit pas tant d'une guerre commerciale, dont le capitalisme fait ses choux gras, que d'un affrontement entre deux mondes et deux modes de pensée. A ma droite Bacardi, producteur d'hectolitres, fleuron de l'impérialisme étasunien. A ma gauche Havana Club, producteur d'excellence, porté par une association transatlantique n'ayant absolument rien à voir avec ce maudit TTIP voilé de TAFTA. Du coup, Barack qui boit à un cocktail à base de rhum Havana Club, ça parle. En même temps, c'est pas à la Havane qu'on va servir servir du Bacardi, si ce n'est peut être à la SINA, autre verrue impérialiste sur le sol cubain mais tout de même un peu plus fréquentable que Guantanamo.... 


Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

Jn-Mc

 Source Illustration : Gérard Tourigny

lundi 21 mars 2016

Baroque, au bas mot !

Salut & Fraternité,

         Avouez que la chose est pour le moins baroque : le président de la plus grande nation impérialiste du Monde, le leader charismatique de l'autoproclamé plus grand pays des libertés, le propriétaire d'un bagne installé de facto chez son voisin, vient après des années de brouille, renouer le contact avec le dit voisin désigné à la vindicte populaire et populiste comme l'une des pires dictatures. 


         Une dictature où les soins médicaux et l'enseignement de qualité sont gratuits et accessibles à tous ! Alors si ces deux services publics indispensables étaient pareillement garantis aux USA, on pourrait dire qu'il casse la baraque Obama, mais que nenni ! Comme d'habitude, on va donner des leçons à la Terre entière alors qu'on est l'un des pire prédateurs de ses ressources et bien sûr les médias de révérence suivent la caravane et encensent le grand homme qui l'est d'abord et surtout par sa taille (1,85m).


         And the first lady, Michelle Robinson-Obama (1,80m) ,qui se pointe à Cuba pour rencontrer les femmes et s'intéresser à leur sort alors qu'aux States les femmes et les enfants sont cruellement touchés par la pauvreté ! Si vraiment les USA veulent aider Cuba, je les invite à se mettre à l'écoute de Bruno Rodriguez Parrillia, Ministre des Relations Extérieures dont vous trouverez la déclaration en cliquant ici. Et tout le reste n'est que littérature, entendez  par là manipulation politico-médiatique au service des assassins en col blanc des puissances d'argent... 


Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

Jn-Mc

 Source Illustration : Gérald Tourigny

dimanche 20 mars 2016

Sei wie Sarah...

Begrüßung und Brüderlichkeit,


          Voici Sarah

Sarah connaît l'histoire de l'Allemagne. 

Elle sait où conduisent les préjugés et le racisme. 
Sarah a viré à coups de pieds tous les électeurs AfD de de sa liste d'amis. 

Sarah est intelligente. 

         Sois comme Sarah.

         A une semaine du schwarzer Sonntag auquel l'Allemagne pouvait s'attendre, les humanistes de tous bords ne se démobilisent pas. Si l'analyse de la montée de la droite populiste et xénophobe est nécessaire, la mobilisation des forces progressistes l'est plus encore. Ainsi des initiatives telles que des "Flashmob Gegen Rassismus" (cf la vidéo ci-dessus tournée à Mayence le 19/03) et la campagne "Aufstehen Gegen Rassismus !" contribuent à éviter toute normalisation et toute banalisation d'un phénomène dont l'Allemagne, puis l'Europe et enfin le Monde entier, ont fait les frais dans les années 1930/1940.

          On a beau dire que la plupart des électeurs d'AfD ne sont pas des nazis ce parti, pendant allemand du FN, est de la même eau trouble et il n'a vraiment rien de progressiste, ni d'alternatif. Soutenu par le capitalisme, il en est le bras armé et donc s'attaque aux conséquences de ce modèle économique pour mieux en masquer les causes. Tout comme l'ont fait en tous temps et à travers le monde tous les régimes d'extrême-droite.  


Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

Jn-Mc
 Source Illustration : Die Freiheitsliebe 

vendredi 18 mars 2016

Le Vallsistan remercie la Philippie...

Salut & Fraternité,

         Le 17 Mars la maréchaussée Cazeneuvienne fait couler le sang des étudiants mobilisés contre la Loi (anti)Travail(leurs) en divers endroits de France, dont à Strasbourg comme le relate La Feuille de Chou. C'est vraiment pas de bol pour un gouvernement qui se prétend de Gauche ! Même si les médias de révérence s'affolent pour discréditer les mobilisations contre cette loi scélérate et antisociale, réprimer les étudiants ça la fout toujours, mais vraiment toujours très mal. Les réseaux sociaux relayent l'info, Manu-Militari en prend pour son grade, l'opinion publique risque de devenir incontrôlable. Y a pas photo : ça craint au Vallsistan... 

          Le 18 Mars, moins de vingt-quatre heures plus tard, en direct de la Philippie, notre chef de guerre  et grand pourfendeur de la finance suit de très près les opérations policières aboutissant à la cueillette de Salah Abdeslam, public enemy number one. Du coup, les médias en font des tonnes afin de ne pas perdre de l'audience et les réseaux sociaux relaient béatement l'info savamment ouvragée par les service de l'Elysée. 

         J'sais pas vous, mais moi je ne peux m'empêcher de penser, que le hasard fait parfois bien les choses. Le Medef et ses obligés gouvernementaux peuvent souffler. Le sang versé hier est aujourd'hui complètement effacé du paysage médiatique. On reparle d'appartements conspiratifs, de filière belge, les familles des victimes du 13 Novembre 2015 sont interviewées, les spécialistes du djihadisme se gargarisent sur toutes les chaines de télévision.  

         Qui pourrait, raisonnablement, ne pas se réjouir de l'arrestation de Salah Abdeslam ? Les coups reçus par les étudiants réprimés hier sont médiatiquement insignifiants tant en regard de l'éclatante victoire remportée aujourd'hui par la coopération policière européenne qu'en regard de la souffrance des victimes et familles des attentats du 13 Novembre 2015. Pourtant le sang à coulé hier sur le pavé strasbourgeois, capitale européenne, ville de la Cour Européenne des Droits de l'Homme et si tout concourt à noyer l'info, le gouvernement socialo-écolo en reste néanmoins comptable car quand on est de Gauche...

Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

Jn-Mc

 Source Illustration : AG des Etudiants en Lutte - Strasbourg

dimanche 13 mars 2016

Verdammt deutsches Modell !

Begrüßung und Brüderlichkeit,

         Dénoncé entre autres par le livre de Bruno Odent "Modèle Allemand, une imposture.", la prétendue exemplarité économique de l'Allemagne Merkelienne, encensée par la presse de révérence aux ordres des puissances d'argent, a maintenant plus que du plomb dans l'aile. Sans donner dans l'humour grinçant jusqu'à faire référence au destin tragique de Wolfgang Schäuble, le faucon de l'eurostérité, nous pourrions dire qu'il a maintenant plus d'une casserole au cul.

         En tous cas, au vu du graphique publié en 2015 par Le Monde Diplomatique, il ne faut pas être grand clerc pour comprendre qu'il y a comme un lézard, pour ne pas dire autre chose. Un PIB qui augmente, un taux de chômage qui baisse et un taux de pauvreté qui augmente de façon symétrique ça signifie clairement que la richesse produite n'est pas répartie entre tous mais captée par une minorité. A moins que le pays soit soumis à un pizzo phénoménal. Mais nous ne sommes pas si loin du compte vu le caractère mafieux de la troïka

         Toujours est-il qu'ici en France avec des lois antisociales comme celle dite El Khomri, on en arrivera aux mêmes résultats que l'Allemagne avec le cortège des Hartz von I bis IV. Ces réformes Hartz que les candidat(e)s Die Linke aux élections de ce jour  dénoncent comme des lois génératrices de pauvreté.       

Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

Jn-Mc



 Source Illustration : Le Monde Diplomatique

samedi 12 mars 2016

Die Linke Bden-Wrttmbrg : Die Spitzenkandidaten und ihre Mitspieler.


Begrüßung und Brüderlichkeit,

         Si le choix éditorial des précédents articles consistait à mettre en avant les idées il est, à la veille du scrutin, grand temps de présenter les personnes portant ces idées. Pour le   Baden-Württemberg Landtagswahl 2016,  les Spitzenkandidaten (têtes de liste) sont Gökay Akbulut et Bernd Riexinger, un duo compétent, ouvert (au monde) et issu de la société (civile).  La totalité des candidatures Die Linke pour le Landrat est consultable en cliquant ici. Des candidatures comportant un grand nombre de jeunes comme l'indique une publication du 18/02/2016 sur le site de Die Linke Baden-Württemberg. Ainsi, 31% des candidat(e)s ont moins de 35 ans, le plus jeune étant âgé de 19 ans.
  

         Gökay Akbulut est conseillère municipale à Mannheim où elle s'engage pour une politique de formation, de logement, d'emploi et de justice sociale ainsi que pour l'accueil des réfugiés.  Gökay Akbulut est née le 16/11/1982 en Turquie. Très tôt politisée de par son arrière-plan kurde alévi et très versée dans le social, après son Abitur (Baccalauréat) elle a étudié les sciences politiques, la sociologie et le droit public à l'Université d'Heidelberg. Actuellement elle assure de la formation à Mannheim. Son engagement à gauche remonte à 2006 et elle fait partie depuis quatre an de la direction de Die Linke pour le district de Mannheim.          



         Bernd Riexinger est né le 30/10/1955 à Leonberg dans le Baden-Württemberg et vit à Stuttgart depuis 1993. Il a travaillé dans le secteur bancaire à partir de 1971, puis dans les années 1980 s'est occupé comités d'entreprises pour à partir des années 1990 s'engager dans le syndicalisme à Ver. di. En 2003, il fut co-initiateur du mouvement de protestation contre la politique austéritaire de la coalition SPD-Grünen dirigée par Gerhardt Schröder. En 2005 il devint membre du WASG (Wahlalternative Arbeit und Soziale Gerechtigkeit) , pour intégrer Die Linke dès sa création en 2007. Depuis 2012, il assure avec Katja Kipping la coprésidence du parti. La solidarité est sa ligne de conduite et selon Bernd Riexinger, personne ne devrait se trouver isolé. Il s'oppose à la casse sociale et se positionne pour l'altermondialisme. Bernd Riexinger est aussi, à ses heures, un supporter du Stuttgart VFB et un fin cuisinier. Mais il ne s'agit là pas plus de cuisine électorale que de Deutsche Sportlotterie !

   
Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.


Jn-Mc



 Source Illustrations : Die Linke B-W



vendredi 11 mars 2016

Die Linke: immer für und mit den Frauen !

Begrüßung und Brüderlichkeit,

         La banderole de Die Linke Sozialistisch-Demokratischer Studierenverband a le mérite d'être claire. Nous avons là dépassé la formule éculée de la femme avenir de l'homme car il s'agit de la révolution tant attendue par certains et tant redoutée par d'autres. 

     Sur l'échiquier politique allemand, Die Linke ne se présente pas comme étant le parti féministe mais, bien plus intelligemment, prend clairement parti pour le féminisme, évitant ainsi l'enfermement dans des clichés et des rhétoriques stériles. Si la lutte doit se mener sur plusieurs axes, le féminisme n'est pas une variable d'ajustement mais un combat de première importance pour nos camarades allemand(e)s. D'où la banderole du SDS  et le Frauenkampftag dont l'intitulé ne laisse planer aucun doute, à contrario de notre 08/03 se déclinant dans certaines vitrines sous "1 soutien-gorge acheté = 1 culotte offerte". 

          Un quart de siècle après la chute du mur le constat ne laisse plus la place au doute : les femmes de l'Est ont beaucoup perdu et Sabine Kergel le décrit bien dans son article du Monde Diplomatique : "La population féminine des nouveaux Länder a été particulièrement affectée par les bouleversements sociaux et politiques provoqués par l'unification. En RDA, les mères, contrairement à celle de la RFA, conciliaient sans embarras vie familiale et vie professionnelle.". C'est bien en cela que réside l'enjeu majeur de la marche vers l'égalité : qu'une femme doive  choisir entre maternité et profession ist völlig ungerecht und unannehmbar ! 

          Le 13/03, nos voisin(e)s Allemand(e)s votant pour les candidat(e)s Die Linke Baden-Württemberg et Rheinland-Pfalz ne se positionneront pas pour l'avenir de l'homme mais pour le devenir de l'humanité dans son ensemble car die Revolution wird feministisch sein oder gar nicht ! 


Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

Jn-Mc

 Source Illustration : Die Linke SDS



jeudi 10 mars 2016

09/03/2016 : That's the beginning !

Salut & Fraternité,

         Répondant aux appels à manifester, plusieurs milliers de péquins ont hier après-midi marché en boucle dans les rues strasbourgeoises. La PQR (Presse Quotidienne Régionale) en rend compte ici ou , ainsi que France Bleu Alsace ici mais rien ne vaut les images de PQRCII (Presse Quotidienne Radicale au Capital Illimité d'Indignation) disponibles

         La mobilisation n'était heureusement pas que politique et syndicale, mais aussi et beaucoup citoyenne. Si drapeaux et calicots ne manquaient pas, nombreux étaient les manifestants n'affichant aucune appartenance. C'est justement cela qui est encourageant car si nous souhaitons, comme l'indiquait une banderole en tête de cortège, le retour du mouvement social, il faut inciter à la mobilisation nos concitoyens politisés ou non, syndiqués ou non. Cette lutte dépasse le cadre des partis et des syndicats. Il s'agit tout simplement de combattre une loi antisociale portée, comble de la trahison, par un gouvernement socialiste.

         Au fil de mes déambulations j'ai rencontré hier après-midi plusieurs personnes qui manifestaient pour la première fois et d'autres qui n'avaient pas manifesté depuis longtemps. Beaucoup de jeunes étaient dans la rue. C'est très encourageant mais ça ne suffira pas. Le gouvernement rose-vert qui laisse les puissances d'argent diriger l'économie a plus d'un tour dans son sac estampillé Medef et il n'hésitera pas à jouer la carte des jaunes. Alors mettons lui un carton rouge, lui signifiant clairement la fin de son CDD !


Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

Jn-Mc

Source Illustration : Mine Günbay

mercredi 9 mars 2016

Die Linke : 100% Lobbysfrei !


Begrüßung und Brüderlichkeit,

         La question du financement des mouvements politiques n'est pas un tabou pour Die Linke : c'est le seul parti politique à ne recevoir, parce qu'il ne les accepte pas, de dons provenant de lobbies. Das ist gut so und soll so bleiben.

         Et quand on se penche sur le sujet, il n'est pas inintéressant d'observer qu'un faucon de l'eurostérité tel que Wolfgang Schäuble perdit en 2000, au profit d'Angela Merkel, son siège à la direction fédérale de la CDU suite à la révélation d'une affaire de financement occulte du parti datant de 1994. Le même Schäuble qui, une décennie plus tôt alors Bundesminister für besondere Aufgaben, affirmait en Avril 1986 lors de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, que la population de la RFA n'était pas en danger !

         Comme quoi les donneurs de leçons sont souvent ceux qui, s'ils étaient dotés d'une conscience, en auraient plus à se reprocher que le commun des mortels. En Allemagne, la transparence et responsabilité sont mises en avant ; ce qui n'exclu pas le financement des partis par des fonds privés. Alors quand un parti tel que Die Linke arrive à percer sans être soutenu par des lobbys, ça en étonne plus d'un de ce côté ci. Pourtant, Die Linke est la seule véritable opposition et la seule alternative constructive en Allemagne. Alors le 13/03 : Man muß Die Linke wählen !   

Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

Jn-Mc




Source Illustration : Fraktion Die Linke im Bundestag



mardi 8 mars 2016

08/03 : Les mots ont leur importance...

Salut & Fraternité,


         Le 08 Mars, Journée de la Femme, Journée Internationale des Femmes , Journée Mondiale des Femmes, Journée du Droit des Femmes, Journée des Femmes pour l'Egalité des Droits, les appellations ne manquent pas pour cette Journée Particulière. Et du coup chacun(e) y va de son petit couplet, militant pour les un(e)s, paternalo-machiste pour les autres, avec entre les deux une multitude de nuances d'aigris.

         Revenons aux sources c'est à dire à Clara Zetkin für die Gleichheit, bien qu'il y eut avant elle Olympe de Gouges contre la Terreur : "Les murs de sa maison gênent plus la femme qu'ils ne la protègent [...] Le devoir conjugal rabaisse l'étreinte conjugale au-dessous de l'accouplement des animaux. [...] La femme de l'avenir, être humain à part entière, ne doit plus être obligée de refouler sa féminité ou de subir la domination de l'homme. [...] L'activité professionnelle des femmes est le fondement de leur indépendance. [...] Le droit au travail est l'élément déterminant de transformation de la condition féminine."  [...] L'émancipation de la femme ne deviendra une réalité que le jour où le travail s'émancipera du capital. [...] Le droit de vote ou l'égalité civile de la femme, une fois inscrits dans les lois et les codes, l'exploitation économique des femmes n'en sera pas supprimée pour autant. [...] Tout mouvement féminin sérieux doit être un mouvement de lutte au plan social."                             Clara Zetkin (1857-1933)

         Bon alors si maintenant, ceux qui veulent sanctifier cette journée en offrant des fleurs, un dîner au resto voire plus si affinités, sans avoir pigé l'origine et la solution du problème, c'est qu'ils ont vraiment de la merde dans les yeux et de l'air dans la tête ! Et que les culs-bénits-oui-oui arrêtent, au moins juste un jour par an, de faire chier le monde avec des bondieuseries instrumentalisant odieusement le Talmud, la Bible et le Coran à des fins purement machistes et phallocratiques. Ist das klar ?       


Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.


Jn-Mc

 Source Illustration : Facebook  & Die Linke

lundi 7 mars 2016

La disparition... et après ?


Salut & Fraternité,

         Le retour à la maison de Louisa et Israé est une excellente nouvelle dont seuls les Daechiens ne se réjouissent pas. Cette fugue en tandem qui nous a tenu en haleine tout le week-end se termine bien, fort heureusement. Personne ne peut imaginer le soulagement des parents et des proches, mais maintenant qu'elles sont revenues, tout reste à faire.

         Le traitement médiatique de cette disparition, s'il a fortement contribué au retour des deux jeunes filles, pose quand même question quant au devenir des images diffusées à grande échelle. Dans le Huffington Post les visages apparaissent clairement le 06/03 alors que sur France Inter et France Info ils ont été floutés dans les publications du 07/03.

         S'il n'était pas question de mineures et de la diffusion de leur image sur internet, je plaisanterais en faisant référence au célèbre roman de Georges Perec écrit sans avoir recours à la lettre "e". Il est bien évident qu'un avis de recherche sans photo c'est comme un billet de train sans destination. Mais par contre, une fois les disparu(e)s retrouvé(e)s, qu'advient-il de leurs photos ne disparaissant jamais de la toile ? 

Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

Jn-Mc



Sources Illustrations : GeminwayLe Huffington PostFrance Info, France Inter.